"ونا" تنشر خطاب رئيس المجلس الأعلى للدولة، بمناسبة شهر رمضان المبارك   الشيوخ يعلنون عن تخفيض جديد على أسعار المواد الاستهلاكية   عمد الجبهة الوطنية:"لا شرعية للحكومة الجديدة ولن نقبل التعامل معها"   الحكومة الموريتانية الجديدة في برنامج "مع الحدث "مساء اليوم   تعيين ولد عبد المولى وزيرا مستشارا برئاسة الجمهورية   تأجيل الجلسة البرلمانية المخصصة لانتخاب أعضاء "محكمة العدل السامية"   جبهة الدفاع عن الديمقراطية تعلن رفضها لحكومة ولد محمد الأغظف   اهتمامات الصحف الصادرة صباح اليوم   "نواب حجب الثقة" يشكلون لجنة لدراسة الأجندة السياسية مع المجلس الأعلى للدولة   "التكتل" يقيل أي عضو يشارك في الحكومة الجديدة  
البحث

الجريدة
الموقع القديم
الأخبار

Conférence de presse des avocats de FKB : «Des Ministres en plein exercice ont tenté de faire prendre de l’argent public à la Fondation KB mais elle a refusé.»

اضغط لصورة أكبر
Lô Gourmo et El Ghaly

Le siège de FKB a abrité, ce vendredi matin, vers 12H, une conférence de presse animée par ses avocats, Me Lo Gourmo Abdoul et Me Moulaye El Ghaly Ould Moulaye Ely en réponse à la «campagne médiatique systématique et aux accusations portées contre la Fondation KB qui revêtent un caractère de mise en accusation criminelle avec présentation de coupables et menaces contre les avocats.»
 

D’entrée de jeu, Me Lo Gourmo dira, après avoir souhaité la bienvenue aux journalistes, en parlant des derniers rebondissements dans l’affaire FKB : «on s’y attendait et c’est venu par voie de presse d’Etat, la télévision nationale et la Radio Mauritanie qui sont des établissements publics et donc sont censés donner une information vérifiée au peuple mauritanien. Nous constatons, malheureusement que le préalable élémentaire consistant à donner la parole aux personnes accusées et que nous avons acquis depuis la fin de la transition, fait défaut à la TVM et à Radio Mauritanie. C’est un acte de violence extrême contre la liberté de s’exprimer et de se défendre et je proteste de la façon la plus claire et la plus ferme contre cette utilisation des medias publics. C’est un détournement de pouvoir inacceptable et notre collectif ne l’accepte pas»
Me Lô Gourmo qui se dira personnellement objet «d’une chasse aux sorcières, ajoutera que «cette campagne revêt également un caractère intéressant de bourbier puisqu’on s’enlise : il y a une semaine c’était au sujet de 15-35 milliards, dit-on, dans les comptes de notre cliente, mais voilà qu’ils se sont transformés en terrains ! Tout cela est puéril si ce n’est l’honneur d’une dame, fut-elle première ou dernière, qui est en cause et j’ai honte car notre société a un régime très particulier pour les femmes. C’est une chasse à l’homme d’inélégance qui vise à montrer que l’acquisition de ces terrains est l’expression de gabegie, de détournement des biens publics. Autrement dit, cette campagne veut prouver que la Fondation KB a reçu des terrains qu’elle a utilisé à des fins personnelles et que sa présidente s’est enrichie par ce biais.
Et Me Lô Gourmo de rentrer dans les détails : «L’objectif de la FKB c’est de distribuer des vivres, des vêtements, de l’eau. Pour ce faire, elle a demandé que lui soient attribués des terrains. Je précise ici, qu’une attribution est un transfert de propriété. L’Etat attribue à une personne un terrain qui, après déclassement peut le vendre. Une affectation de terrain est une attribution provisoire, c’est-à-dire que l’administration prête un terrain mais en reste propriétaire et donc peut le reprendre à tout moment. Or les termes sont clairs dans ces documents, il s’agit bien d’une affectation et la légalité procédurale de ce qui a été demandé et attribué est irréprochable. Mais lorsqu’on dit à la télévision nationale qu’on a donné des terrains à madame Khattou pour s’enrichir, on a abusé le citoyen. Me Vadily Ould Raïss qui prend la télévision nationale pour le parquet, n’a pas osé d’abord incriminé le wali ou le ministre qui a attribué les terrains. Du point de vue juridique, il sait qu’il ne doit pas se tromper d’accusé : le responsable est celui qui a attribué le terrain, le bénéficiaire doit le restituer. La procédure faite par FKB est exactement celle qui doit se faire. Si, maintenant il y a trafic d’influence, il faut le dire et surtout le prouver. Si vous n’êtes pas capables de prouver que les wali ont été achetés, taisez-vous !»
Me Lô Gourmo rappellera que sa cliente n’a cherché des terrains à Tevragh-Zeina où elle les vendrait mieux, mais plutôt que les terrains en questions se trouvent dans des quartiers périphériques de Dar Naim, Bouhdida, Arafat, El Mina, Riyadh, Sebkha, Socogim Dar El Barka. «On n’a dépouillé aucun mauritanien, tous ces terrains étaient réservés à des équipements collectifs à un usage du public et rentrent exactement dans les objectifs de la Fondation KB. Sur les sept terrains, cinq (5) sont déjà utilisés. Vous savez ce qu’elle y a fait? Des installations d’eau, distribuée gratuitement. Même le wali, à y voir de près, a scrupuleusement respecté les règles de l’urbanisme car ces terrains sont en plein usage public».
Avant de conclure, Me Lô Gourmo Abdoul révèlera qu’il y a eu des tentatives de la part de certains ministres qui sont en plein exercice, de faire prendre de l’argent public à la Fondation KB mais qu’elle a décliné leur offre. Ces ministres se reconnaissent et j’attends d’eux qu’ils le disent, qu’ils disent que la Fondation KB a refusé l’argent public. Ce qui est entrain de se faire est une honte, il n’y a plus de lucidité. A force de mentir sur la fondation KB, on veut faire en sorte que l’on croit qu’il n’y a pas de fumée sans feu.»

 

 

تاريخ الإضافة: 29-08-2008 18:17:58 القراءة رقم : 483
 الصفحة الرئيسية
 الأخبار
 قضايا و آراء
 تقارير
 مقابلات
 من نحن؟
 مابسي
 روابط
 اتصل بنا
 خارطة الموقع
 البريد الألكتروني
 الموقع القديم
عدد الزوار:2700967 جميع الحقوق محفوظة مابسي © 2008