Les squatters du marché central déguerpis   Dossier de la drogue : La cour cassation blanchit Ould Soudani et Ould Taya   Rencontre entre le Nouvelles Forces du Changement , les initiatives populaires et l’Initiative des Cadres pour la Démocratie   Le Président Ould Cheikh Abdallahi à RFI: «… C’est un jeu au niveau du Parlement, qu’est-ce que les militaires ont à faire avec çà? J’ai confiance en eux et les militaires n’ont jamais dit qu’ils n’ont pas confiance en moi.»   Pluviométrie : Des quantités de pluie à l'intérieur du pays   Ould Ahme’d Elwaghv, à propos du gouvernement : « Le mercredi prochain est le dernier délai »   Adrar: Les notables traditionnels d'Atar réagissent face à la crise politique actuelle   Le Premier Ministre reçoit le Secraire général du PRDR   Trarza : Déplacement de rapatriés   3 morts et plusieurs blessés dans accident de bus sur la route de l’espoir  
 Page d’accueil
 Actualités
 Opinions
 Reportages
 Interviews
 Qui sommes nous?
 MAPECI
 Sports
 Liens
 Contact
 Plan du site
 Web Mail
 Ancien Site
Actualités

Difficiles consultations pour former le gouvernement

Cliquer pour une photo plus grande
PM, Ould El Waghef

Selon des informations concordantes, ce sont des consultations très difficiles que mènent le Premier Ministre, Yahya Ould Ahmed El Waghef pour constituer son gouvernement, le PRDR et l’UDP insatisfaits des portefeuilles qui leur sont proposés.

Une source digne de foi a précisé à l’ANI que le PRDR se plaint d’avoir été omis du premier gouvernement sous prétexte que celui-ci était technocratique, qu’il était sous représenté dans le gouvernement démissionnaire où il ne comptait qu’un seul ministre alors qu’au vu de son poids tant au niveau du Parlement que sur l’échiquier national, il méritait et mérite mieux.

 
Même son de cloche chez l’UDP qui n’a participé dans aucun des deux gouvernements et qui avait même fini par quitter la majorité présidentielle où elle est revenue à la faveur de la motion de censure qu’elle soutenait.
Selon ces sources, dans ce gouvernement qui sera constitué dans les heures à venir, 14 portefeuilles reviendront à ADIL dont 10 à 11 aux parlementaires initiateurs de la motion de censure et 3 à 4 pour les élus qui avaient désapprouvé cette démarche de leurs collègues.
Il est à noter que le Premier Ministre a quitté son bureau en direction de la Présidence, après avoir reçu le Secrétaire général du PRDR.

Date publication : 10-07-2008 14:44:31 Lecture N°: 385
Recherche

Journal
Ancien site
Nombre de visiteurs:730505 Tous les droits sont réservés à Mapeci © - 2008