Les squatters du marché central déguerpis   Dossier de la drogue : La cour cassation blanchit Ould Soudani et Ould Taya   Rencontre entre le Nouvelles Forces du Changement , les initiatives populaires et l’Initiative des Cadres pour la Démocratie   Le Président Ould Cheikh Abdallahi à RFI: «… C’est un jeu au niveau du Parlement, qu’est-ce que les militaires ont à faire avec çà? J’ai confiance en eux et les militaires n’ont jamais dit qu’ils n’ont pas confiance en moi.»   Pluviométrie : Des quantités de pluie à l'intérieur du pays   Ould Ahme’d Elwaghv, à propos du gouvernement : « Le mercredi prochain est le dernier délai »   Adrar: Les notables traditionnels d'Atar réagissent face à la crise politique actuelle   Le Premier Ministre reçoit le Secraire général du PRDR   Trarza : Déplacement de rapatriés   3 morts et plusieurs blessés dans accident de bus sur la route de l’espoir  
 Page d’accueil
 Actualités
 Opinions
 Reportages
 Interviews
 Qui sommes nous?
 MAPECI
 Sports
 Liens
 Contact
 Plan du site
 Web Mail
 Ancien Site
Actualités

Le Premier Ministre reçoit d’anciens soutiens de Zein Ould Zeidane … les Nouvelles Forces du Changement s’étonnent

Cliquer pour une photo plus grande

Selon des sources dignes de foi, le Premier Ministre Ould El Waghef a reçu ce matin, un groupe d’anciens soutiens de son prédécesseur, Zein Ould Zeidane lesquels appartenaient à ce qui avait été connu sous l’appellation «La Force du Changement», représentant les soutiens de l’ex-premier ministre au sein du parti ADIL. Ce groupe reçu par Ould El Waghef comprendrait Khattar Ould Cheikh Ahmed, Boutrigha Mint Kaber, Limam Ould Abdawa, Nagi Mohamed Limam, Slama Ould Moine.

 

Selon ces mêmes sources, le Premier Ministre a échangé avec ce groupe des points de vue sur la situation actuelle du pays et la constitution du futur gouvernement, sachant que les concernés appartenaient à ce qui était connu comme étant la «commission des 12», elle-même constituée par les soutiens de Zein Ould Zeidane lors de la création du parti ADIL avant d’être dissoute après la désignation du Conseil National du parti ADIL, ces cinq individualités faisant partie d’un groupe qui a refusé de démissionner de ce Conseil National de ADIL lorsque leurs amis du même courant ont décidé de le faire pour créer un nouveau courant dénommé «Nouvelles Forces du Changement». 

 

Commentant cette rencontre du Premier Ministre avec ces membres de l’ancienne commission de l’ancien courant, M. Cheikhna Ould Nenni qui est le secrétaire général des Nouvelles Forces du Changement, dira que le Premier Ministre a le droit de recevoir qui il veut et de dialoguer avec il veut, tout comme les personnes concernées ont le droit d’en faire autant avec le Premier Ministre et avec n’importe qui et sont libres de leurs comportements. «Mais nous sommes étonnés par le fait que le Premier Ministre les reçoive au nom du courant des soutiens de Zein Ould Zeidane dont les fondateurs ont déclaré sa dissolution et donc qui n’existe plus, au moment même où d’autres nouvelles forces sont nées des cendres de ce courant, sont connues de tout le monde et chacun connait les figures qui les représentent», fait remarquer Cheikhna Ould Nenni qui rappelle que «ces personnes sont membres du Conseil National du parti ADIL dont elles n’ont pas démissionné et sont, même, très proches du président de ce parti qui, pour preuve, les avait choisi lors du dispatching des cadres du parti pour former les commissions d’adhésion, les plaçant dans des départements centraux importants comme Sélibaby, Atar, Oualata, etc. Ces personnes ne représentent pas la majorité de ce courant, laquelle a démissionné et, personne n’est dupe pour ignorer que le courant des soutiens de Zein Ould Zeidane est un nom qui, quoi que l’on dise ou que l’on fasse, n’existe plus, tout comme ceux qui ont milité, refusé l’exclusion depuis le début et prévenu de ce qui a fini par arriver, sont connus. Quant à ce groupe qui a rencontré aujourd’hui le Premier Ministre, nous les respectons en tant que personnes et respectons leurs choix mais représenter un courant qui n’existe plus est une chose inacceptable. Surtout que ces personnes nous ont contacté hier et nous ont proposé un communiqué signé au nom d’un mouvement qu’elles ont créé et à laquelle elles ont donné le nom de «Mouvement Démocratique pour le Changement au sein du parti ADIL». Nous avons écouté leur communiqué, avons exprimé notre disposition à travailler avec eux conformément aux principes et idées évoqués dans le communiqué et sur lesquels nous convenons avec eux, mais que nous sommes un courant indépendant. Nous leur avons dit qu’il ne revient à personne de parler au nom du courant s’il n’est pas mandaté pour cela.»

M. Cheikhna Ould nenni poursuit : «Nous considérons que leur rencontre avec le Premier Ministre, en tant que membres d’une commission qui n’existe pas, d’un courant qui n’existe plus dans sa composition initiale, est une démarche dans le mauvais sens. Nous ne sommes pas contre les efforts visant à unir la majorité et ressouder ses rangs, mais nous nous étonnons qu’au moment où nous entrevoyons les premières lueurs d’une sortie de crise, ces personnes organisent cette rencontre et sont reçues par le Premier Ministre au nom d’un courant qui n’existe plus. Nous dénonçons cela et nous nous en étonnons.»

Date publication : 08-07-2008 23:57:22 Lecture N°: 439
Recherche

Journal
Ancien site
Nombre de visiteurs:730493 Tous les droits sont réservés à Mapeci © - 2008