رئيس المجلي الأعلى للدولة يأمر وزير الاتصال بفتح وسائل الإعلام أمام الفرقاء السياسيين   نواكشوط:الإعلان عن تأسيس حزب سياسي يهتم بقضايا الشباب   رئيس الجمعية الوطنية يناقش الأوضاع السياسية في البلد مع السفير الفرنسي   انتخاب ممثلي الجمعية الوطنية في محكمة العدل السامية وسط مقاطعة "التكتل" و"حاتم"   الجنرال ولد عبد العزيز في لقاء مع النواب: "نحن جاهزون لأي أجندة انتقالية تتفق عليها القوى السياسية"   اهتمامات الصحف الصادرة صباح اليوم   الولايات المتحدة ترفض الحكومة الجديدة وتؤكد تمسكها بولد الشيخ عبد الله   "ونا" تنشر خطاب رئيس المجلس الأعلى للدولة، بمناسبة شهر رمضان المبارك   الشيوخ يعلنون عن تخفيض جديد على أسعار المواد الاستهلاكية   عمد الجبهة الوطنية:"لا شرعية للحكومة الجديدة ولن نقبل التعامل معها"  
البحث

الجريدة
الموقع القديم
الأخبار

51 maires du FNDD rejettent toute collaboration avec le nouveau gouvernement qu'ils jugent "illégal"

اضغط لصورة أكبر
Conférence de presse des maires FNDD

Ils sont 51 maires et 3 vice-présidents de la CUN à annoncer aujourd’hui leur refus catégorique de reconnaître le gouvernement qui vient d’être mis en place à Nouakchott.
C’est au cours d’une conférence de presse organisée aujourd’hui au siège du parti Adil que ces élus municipaux ont fait cette déclaration, rappelant, par la même occasion, leur appel à la libération de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdellahi et de l’ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed Elwaghv.
 

Au cours de cette conférence, plusieurs intervenants ont pris la parole pour fustiger ce qu’ils ont appelé « le mensonge et le complot ourdis par les militaires » qui devraient, selon eux, rester loin de la politique et observer leur devoir de subordination institutionnelle.
Ils ont tour à tour, au nom des différents partis constituant le FNDD, appelé à ce que Sidi Ould Cheikh Abdellahi revienne dans ses fonctions. Un retablissement qu’ils jugent être la condition sine qua non à tout retour à la légalité dans le pays.
Les maires participant à cette conférence, ainsi que les trois vice-présidents de la CUN, dont Abderrahmane Ould Mahmoud, Diallo Hawa, Khalil Ould Mouloud,  ont déclaré que la constitution du nouveau gouvernement constitue une nouvelle escalade dans la crise actuelle et qu’ils rejettent toute idée de collaboration avec cette formation dont ils ont unanimement attesté l’illégalité.
Le porte parole des maires M. Mohamed Ould Biha, maire de Tidjikja, a déclaré que : « Le chiffre de « 51 maires » est une donnée exacte et vérifiée, contrairement à celui avancé par les putschistes qui se sont suffis de biffer les noms de tous les maires ADIL, UFP, Tewassoul et APP ».

 

تاريخ الإضافة: 01-09-2008 15:13:53 القراءة رقم : 430
 الصفحة الرئيسية
 الأخبار
 قضايا و آراء
 تقارير
 مقابلات
 من نحن؟
 مابسي
 روابط
 اتصل بنا
 خارطة الموقع
 البريد الألكتروني
 الموقع القديم
عدد الزوار:2747833 جميع الحقوق محفوظة مابسي © 2008