Partenariat Maroc-UE: Le Roi Mohammed VI reçoit Federica Mogherini

ven, 2019-01-18 11:27

A peine le Parlement européen a-t-il adopté, mercredi dernier, l’accord agricole entre l’Union européenne et le Maroc, que voilà la Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Federica Mogherini, reçue en audience, le lendemain, jeudi 17 janvier, par SM  le Roi Mohammed VI,  au Palais Royal de Rabat.

Un communiqué du cabinet royal note que l’audience accordée à la cheffe de la diplomatie européenne, a « été l’occasion de souligner la centralité du Maroc dans la politique extérieure de l’Union européenne, ainsi que l’excellence des relations entre les deux partenaires qui fêtent cette année leur 50ème anniversaire ».

Il est vrai que le Maroc, en plus d’avoir un rôle clé au sein du voisinage méditerranéen, est un « partenaire stratégique de l’UE depuis 50 ans » et que l’Accord agricole Maroc-UE adopté ce mercredi à Strasbourg par le Parlement européen, est « un accord stratégique et solide ».

Cela est d’autant plus vrai qu’il atteste de « l’attachement profond » de l’UE au partenariat avec le Maroc, lequel partenariat passe, obligatoirement, par le respect des intérêts supérieurs du Royaume et la préservation de son intégrité territoriale.

Mme Mogherini qui est en visite de travail de deux jours à Rabat depuis mercredi, jour de l’adoption par le Parlement européen de l’accord agricole, vient discuter de la relance de ce «partenariat Maroc-UE sur de nouvelles bases et lui insuffler une nouvelle impulsion, afin d’écrire un nouveau chapitre, positif et intense, de la longue histoire qui lie l’Union européenne et le Royaume » (dixit le communiqué).

Selon ce même communiqué du cabinet royal, « cette audience a permis de passer en revue les différents volets du partenariat stratégique, multidimensionnel et séculaire » entre le Maroc et l’UE, « dans toutes ses composantes, politique, économique, sécuritaire, régionale et internationale et de s’accorder sur la nécessité, pour les deux partenaires de faire face, ensemble, aux défis multiples de la région, afin d’en saisir les opportunités ».