La marocanité du Sahara, une constante des règnes de père en fils

mar, 2017-11-07 12:16

Dans un discours qu’il a adressé, lundi soir, à la Nation à l’occasion du 42ème anniversaire de la Marche Verte, SM le Roi Mohammed VI, a réitéré, la position ferme du Royaume concernant l’affaire du Sahara, soulignant qu’ «aucun règlement de cette question n’est possible en dehors de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et en dehors de l’Initiative d’autonomie, dont la communauté internationale a reconnu le sérieux et la crédibilité».

Dans ce discours engagé, le Souverain marocain est revenu sur celui de son grand-père Mohammed V à Mhamid El Ghizlane, en 1958 : « Nous ferons tout pour reprendre et récupérer notre Sahara ». C’est dire combien l’affaire du Sahara unit le Palais et le Peuple, et que « le Sahara restera marocain, quel qu’en  soit le prix » et que la commémoration de l’anniversaire de la Marche Verte et le rappel du Discours de M’hamid El-Ghizlane constituent une occasion privilégiée d’exalter le patriotisme sincère, l’attachement loyal aux constantes de la nation et le sens du sacrifice pour la patrie.

En effet, le Roi Mohammed VI  a rappelé dans son discours que tout cela se produisait avant que l’ONU ne soit saisie de la question, en 1963, ni qu’aucune revendication ne soit exprimée sur le Sahara ni avant même que l’Algérie ne soit indépendante.

Certes, Sa Majesté n’a pas manqué de parler de son père, feu Hassan II, qui a organisé la Marche Verte, mais n’est-ce pas pour relever que la question du Sahara est une constante entre les trois règnes.

Et de souligner : «Dès Mon Accession au Trône, J’ai fait serment devant Dieu et devant toi (le Peuple, ndlr), de tout mettre en œuvre, pour défendre notre intégrité territoriale et garantir aux habitants du Sahara les conditions d’une vie libre et digne. Pour y parvenir, Nous avons constamment veillé à ce que l’action extérieure dédiée à la défense de nos droits légitimes soit menée en totale cohérence avec les efforts de développement interne, sous-tendus par un esprit de solidarité et d’unanimité nationale.»

Le Roi du Maroc notera que même s’il reste attaché au processus en cours, tel que l’a voulu Antonio Guterres et en travaillant avec son Envoyé spécial, il y a des constantes et des principes qui restent inviolables à savoir:

1/ Pas de solution sans la souveraineté du Maroc sur son Sahara

2/ Tirer profit des expériences passées, car il ne s’agit pas de trouver une solution, mais de trouver le chemin qui y mène, envers et contre ceux qui œuvrent contre ;

3/ Recours aux résolutions du Conseil de sécurité, seule instance internationale chargée de superviser le processus de règlement ;

4/ On ne touche pas aux intérêts supérieurs de la Nation.

(https://telquel.ma/2017/11/06/marche-verte-texte-integral-du-discours-mohammed-vi-rappelle-les-fondamentaux-dossier-du-sahara_1567607)