Le porte-parole du gouvernement : Les américains refoulés ont planifié d’agir contre les lois du pays

lun, 2017-09-11 13:48

Nouakchott,  10/09/2017  -   Le ministre de la Culture et de l’Artisanat, porte-parole du gouvernement, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh, a indiqué que les américains activistes des droits de l’Homme refoulés, vendredi soir, de l’aéroport international de Nouakchott Oum-Tounsy, ont planifié d’agir contre les lois en vigueur en Mauritanie.

Il a ajouté, samedi, dans sa réponse à une question de l‘Agence France Presse, qu’après avoir pris connaissance du programme de la visite, et découvert qu’il était contraire aux lois en vigueur, le gouvernement mauritanien a notifié à l’ambassade des Etats Unis que les visas d’entrée n’étaient pas accordés à ces américains.

Le porte-parole du gouvernement a par ailleurs déclaré que le programme de cette visite n’a pas fait l’objet de concertation avec les autorités mauritaniennes tel cela est d’usage, soulignant qu’il a été programmé que les rencontres soient limitées à un public minutieusement filtré et suivant un agenda particulier.

Répondant à une autre question, le porte-parole du gouvernement a indiqué que les efforts de lutte contre l’esclavage concernent tous les Mauritaniens, sans exception, soulignant que les lois mauritaniennes interdisent le sectarisme et l’ethnisme tout en encourageant l’unité, la cohabitation et la solidarité entre toutes les composantes du peuple mauritanien.