Le ministre des Affaires Etrangères participe à Brazzaville à la 4e réunion du Comité de Haut Niveau sur la Libye

lun, 2017-09-11 13:22

Nouakchott,  09/09/2017  -  Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Dr Isselkou Ould Ahmed Izidbih, a participé, samedi matin, à Brazzaville, aux travaux du Comité de Haut Niveau sur la Libye, en présence des représentants des pays membres de ce comité chargé par l’Union Africaine d’œuvrer au règlement de la question libyenne.

Au cours de ce voyage, le ministre est accompagné de SEM Mohamed Lemine Ould Moulaye Ely, ambassadeur chargé de mission au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Le ministre des affaires étrangères et de la Coopération, Dr Isselkou Ould Ahmed Izidbih, a prononcé une allocution lors de la 4e rencontre du comité de haut niveau de l’AU sur la Libye, tenue à Brazzaville, le 10 septembre courant. Voici l’intégralité de cette allocution:

‘’Excellence Monsieur le Président Denis Sassou Nguesso, président de la république du Congo et président du Comité de haut niveau de l'Union Africaine sur la Libye

Excellences Messieurs les chefs d'Etat et de gouvernement

Excellence Monsieur le président de la Commission de l'Union africaine

Excellence Monsieur le représentant de la Ligue arabe en Libye

Excellence Monsieur l'envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Libye

Excellence Monsieur l'envoyé spécial du président de l'Union Africaine en Libye,

Madame la Représentante de l'Union Européenne pour la Libye,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout au début vous transmettre les salutations fraternelles et les vœux de succès, de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, président de la République Islamique de Mauritanie qui, en raison d'engagements pris de longue date, n'a pas pu prendre part à cette importante réunion au sommet.

Je voudrais remercier et féliciter les autorités congolaises pour la qualité de l'accueil et de l'organisation de la présente quatrième session du Comité de haut niveau de l'Union africaine sur la Libye.

Excellence Monsieur le Président,

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat,

Mesdames et Messieurs,

La Mauritanie est consciente que la sécurité dans la région sahélo-saharienne, en Afrique et en Méditerranée, est, en partie, tributaire du retour de la paix et de la concorde dans ce grand pays qu'est la Libye sœur, un pays avec lequel la Mauritanie partage des liens humains et culturels séculaires.

C'est pour de telles raisons que la Mauritanie avait accepté l'honneur de présider le Comité de haut niveau dépêché, en Libye, par l'Union Africaine, en 2011, tout au début de la crise dans ce pays frère. En effet, aux côtés d'autres éminents chefs d'Etat africains, Son Excellence Monsieur le président Mohamed Ould Abdel Aziz a dirigé cette mission ultime, dont l'objectif premier était d'éviter au peuple libyen frère les affres de la violence aveugle.

Aujourd'hui, tout le monde reconnaît la justesse et la pertinence de la position des leaders africains sur la crise libyenne.

La Mauritanie considère que toute solution au conflit libyen, a d'autant plus de chance de réussir qu'elle intègre le point de vue et les appréciations de l'Afrique.

Excellence Monsieur le Président,

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat,

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais saluer, au nom de la Mauritanie, les efforts inlassables entrepris par la République sœur du Congo, sous l'autorité de Son Excellence Monsieur le Président Denis Sassou Nguesso, en vue de trouver un règlement négocié en Libye, un règlement qui préserve l'intégrité territoriale, l'unité nationale et qui instaure un Etat de droit, en mesure de lutter efficacement contre le terrorisme et les trafics illicites. La dynamique de paix impulsée par Son Excellence Monsieur le Président du Congo, au nom de toute l'Afrique, a déjà engrangé d'importants résultats dont plusieurs rencontres de haut niveau à Brazzaville et Addis-Abeba et des tournées diplomatiques dans la sous-région. L'insistance, au nom de l'Afrique, de promouvoir un dialogue inter libyen, inclusif et sans tabous, constitue un gage de succès dans la recherche d'une paix durable en Libye.

L'engagement, en ce sens, des leaders libyens, aujourd'hui, à Brazzaville, est à saluer.

Excellence Monsieur le Président,

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat,

Mesdames et Messieurs,

En plus des souffrances à grande échelle, infligées au peuple libyen frère, la crise libyenne a engendré la tragédie des migrants africains, un spectacle affligeant de milliers de migrants abandonnés à la cupidité des passeurs, à la brutalité des réseaux criminels et à la rigueur des éléments. Cette tragédie doit interpeller les leaders et opinions publiques africains.

Excellence Monsieur le Président,

Excellences Messieurs les Chefs d'Etat,

Mesdames et Messieurs,

Si la paix en Libye impacte indéniablement celle dans la région sahélo-saharienne, l'inverse est aussi vraie. Raison pour laquelle, la Mauritanie travaille, sous l'autorité du Président de la République, pour asseoir la paix et la sécurité au Sahel, à travers d'importantes initiatives tels que le processus de Nouakchott et le groupe du G5 Sahel. Dans ce même cadre, la Mauritanie salue le rôle positif joué par le quartet (ONU, UA, LEA, UE) et par les pays voisins immédiats de la Libye.

Je vous remercie.