Comité interministériel : Ouverture d’un nouvel hôpital destiné au confinement des cas suspects de covid-19

mer, 2020-04-01 18:49

Nouakchott , 31/03/2020
Le Comité interministériel chargé du suivi de la propagation du COVID-19 a décidé plusieurs mesures d’ordre sanitaire, économique et social, après une réunion d’évaluation globale de l’évolution de la situation et de ses conséquences éventuelles sur les citoyens.
Dans son communiqué rendu public cet après-midi, le Comité interministériel énonce ces mesures parmi lesquellesfigurent l’ouverture d’un nouvel hôpital destiné au confinement des cas suspects de covid-19 et l’octroi d’incitations aux équipes médicales et aux forces de sécurité qui s’impliquent activement dans la lutte contre le fléau du covid-19.
Voici le texte intégral du communiqué :
« Le Comité interministériel chargé du suivi de la propagation du COVID-19 s’est réuni cet après-midi du lundi 30 mars 2020 sous la présidence du Premier ministre, M. Ismail Bedda Cheikh Sidiya.
Cette réunion intervient après la rencontre, samedi après-midi au Palais présidentiel entre Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, avec les présidents des commissions issues du Comité interministériel chargé du suivi de la propagation du COVID-19, qui lui ont présenté un premier bilan de deux semaines de confinement des voyageurs en provenance de pays touchés par la pandémie du coronavirus, après une visite des sites de confinement, une semaine de couvre-feu et une campagne continue de sensibilisation sur la prévention de la pandémie.
Au cours de la réunion, il a été procédé à l’évaluation des questions suivantes :
- Les actions de confinement sanitaire ;
- Les mesures préventives qui ont été prises pour endiguer la prolifération du virus ;
- Celles qui pourraient être prises en fonction de l’évolution de la situation intérieure et extérieure, et de l’intensification de la crise au niveau mondial ;
- Le suivi de la situation générale du pays ;
La dynamique du processus prophylactique a atteint son apogée avec le bouclage des villes de Kaédi et de Nouakchott et le confinement des populations à l’intérieur de leurs wilayas respectives.
De même, la réunion a permis de prendre connaissance du niveau d’exécution de l’ensemble des mesures d’accompagnement destinées à alléger les poids des conséquences de la nouvelle situation sur une grande partie des citoyens à faibles revenus ; mesures qui ont été annoncées par Son Excellence le Président de la République, dans son adresse à la Nation.
La réunion a été sanctionnée par ce qui suit :
1. L’ouverture d’une enquête sur les causes précises du décès de feue Mariem Sanogho qui était en confinement
2. La prolongation de la période de confinement sanitaire de 1 231 personnes ;
3. L’octroi d’une incitation spéciale aux équipes médicales et aux forces de sécurité ;
4. L’implication active de la société civile, des partis politiques et des syndicats dans les actions de sensibilisation ;
5. L’application rigoureuse de la mesure d’interdiction de tous types de rassemblements ;
6. Le renforcement de la coordination entre toutes les institutions et structures actives dans le domaine de la lutte contre la propagation du fléau,
7. L’affectation d’une équipe médicale pluridisciplinaire au suivi des personnes placées en confinement sanitaire, en état d’opérationnalité pour intervenir et secourir en cas de besoin ;
8. L’ouverture d’un nouvel hôpital équipé de 100 lits, destiné au confinement des cas suspects qu’il peut recevoir à partir du 31 mars 2020 ».